Histoire contemporaine de la lignée Yang  

suite 3/3

Yang Cheng Fu occupe une place à part dans la lignée car c’est à lui que l’on doit principalement la diffusion du Tai Chi en Chine et aussi parce qu’il modifia quelque peu la forme qu’il avait reçue, notamment en supprimant certains mouvements acrobatiques, impressionnants mais peu réalistes en combat réel.

Il suivit les traces de son grand-père Yang Lu Chan en séjournant régulièrement au monastère taoïste de Hua Shan où il put continuer d’échanger avec les maîtres d’alchimie interne les plus réputés de cette génération.

Il eut un fils d’un premier mariage, Yang Sau Chung, puis trois fils d’un second mariage, Yang Zhen Ji, Yang Zhen Duo et Yang Zhen Guo.

Yang Sau Chung (1909-1985), fils aîné de Yang Cheng Fu reçut l’enseignement de son grand père, Yang Jian Hou, de son oncle, Yang Shao Hou et de son père Yang Cheng Fu qu’il accompagna durant ses voyages en Chine afin de diffuser le style Yang. Formateur des officiels du gouvernement chinois de l’époque, on dit de lui qu’il avait atteint un niveau de maîtrise à l’âge de 19 ans.

Il est le seul membre de cette génération à avoir reçu directement l’enseignement complet de Yang Cheng Fu ainsi que de son grand père et de son oncle ; les autres fils étant trop jeunes à la mort de leur père.

Yang Zheng Duo (1926-), actuel représentant de la lignée Yang en Chine, n’avait que 9 ans au décès de son père Yang Cheng Fu. Il fut donc formé par des anciens élèves de son père puis pendant quelques temps par son demi-frère Yang Sau Chung, avant que celui-ci ne quitte la Chine pour Hong Kong en 1949.

Yang Sau Chung, afin d’échapper au régime maoïste, s’installa en 1949 à Yuen Long (Hong-Kong) dans les nouveaux territoires. Il perdit sa femme et son fils durant la guerre et eut 3 filles d’un deuxième mariage à qui il transmit une partie de son enseignement. Sa fille, Yang Ma Lee enseigne actuellement à Hong Kong.

La lignée Yang aujourd’hui

Maître Yang Sau Chung choisit 3 disciples-héritiers à Hong Kong : Ip Tai Tak, Chu Gin Soon et Chu King Hung :

Ip Tai Tak (1929-2004), resta à Hong Kong où il transmit l’enseignement Yang. Il créa en parallèle la forme dite du serpent (Cheung Kuen Se Ying) comme le confirme son premier disciple Ding Teah Chean. Cette forme, bien que construite à partir du style Yang, ne fait pas partie de la tradition. Ni les trois filles de Maître Yang Sau Chung ni ses deux autres disciples, Chu G. S. et Chu K. H. ne lui reconnaissent cette appartenance.

Chu Gin Soon (1934-) s’est installé à Boston (USA) où il a créé la « Gin Soon Tai Chi Chuan Fédération». Il a choisi son deuxième fils, Vincent Chu, comme disciple-héritier.

Chu King Hung (1945-) s’est installé à Londres, où il a créé et développé en Europe « l’International Tai Chi Chuan Association». Il réside maintenant à Shanghai. Il a choisi deux disciples-héritiers : Frieder Anders en 1995 (Francfort) et Jean Pierre Cayrol en 1997 (Lyon).

 

sceau