Tai Chi et réseaux énergétiques

 

 

Tai Chi et énergie

La médecine chinoise s’est très tôt intéressée à l’anatomie.

Cet intérêt s’est manifesté à trois périodes de son histoire : début de notre ère, 12° et 17° siècles.

Après avoir fait par dissection un état des lieux plus ou moins complet, les médecins ont décidé que ces organes évidemment essentiels ne pouvaient rendre compte à eux seuls de la complexité de la vie et de la part d’immatériel qu’elle manifeste.

Issue en partie du chamanisme protohistorique chinois, la médecine a conservé des connaissances provenant de ce courant de pratiques et de pensées pour qui le monde était constitué de matière, d’énergie et de conscience. Dans cette approche, la matière n’étant animée que par l’énergie et la conscience, il importait de se tourner vers ces deux aspects de la réalité pour en comprendre la complexité et la subtilité.

Avant d’aller plus loin, il convient de rappeler que le taoïsme, dès ses origines, concevait l’univers manifesté comme issu d’un processus de création qui partant du Tao, a évolué en Esprit originel (Yuan Shen), Energie originelle (Yuan Chi) et Matière (ou Forme).

Il est probable que cette représentation du monde soit à l’origine du choix qu’ont fait les médecins de ces époques en tentant de découvrir les lois qui régissent l’énergie propre au vivant. Interface entre les deux pôles extrêmes, conscience et matière, l’énergie permet d’accéder à chacun d’eux et par là, mieux comprendre leurs influences réciproques.

Il est important de garder à l’esprit que la médecine, les pratiques spirituelles et énergétiques ont en permanence échangé leurs savoirs au fil des siècles et ont créé un modèle de l’humain où corps, énergie et conscience sont conçus comme une unité indivisible.
Cette approche de l’humain est très spécifique à la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC). 

Les réseaux de distribution

Cette nouvelle série de textes traitera des réseaux de distribution des énergies et de la méthodologie du Tai Chi de style Yang originel concernant leur utilisation.

Lors des 3 précédents articles sur le Tai Chi et la Médecine Traditionnelle Chinoise, nous avons évoqué les énergies héréditaires, respiratoires et alimentaires, constituants de ce que la MTC nomme énergie véritable ou énergie centrale (Zhong Chi). Cette énergie est destinée à nourrir et protéger et c’est elle qui circule dans l’ensemble du corps, alimentant tous les organes, muscles et tissus en tout genre.

Issue des 3 Foyers, Zhong Chi emprunte un système de distribution : les Jing Los, plus connus sous le nom de Méridiens.

Nous ne retiendrons que les 3 familles principales de méridiens directement en lien avec la pratique du Tai Chi :

  •  Les 12 méridiens principaux
  •  Les 12 tsing kan
  •  Les 8 merveilleux vaisseaux.

1/3 à suivre…

Jean Pierre

Tous les articles en cliquant ici